Tribunes

Comment bien choisir sa lessive pour son bébé ?

18 juin 2016

Choisir la lessive de son bébé demande certains points de vigilance. L’Arbre Vert partage avec vous les éléments importants à vérifier.

L’arrivée de bébé change de nombreuses habitudes à la maison… Selon une étude Opinion Way pour L’Arbre Vert réalisée en mars 2015, 30 % des mamans ont constaté que leur enfant avait subi des désagréments - dont le déclenchement d’allergies cutanées (13%) - liés à un produit de la maison. Si les six premiers mois sont charnières dans la vie d’un bébé, il faut être d’autant plus rigoureux à tout ce qui touche à sa peau ! Et le linge n’est pas en reste. La lessive peut être, en effet, l’un des produits provoquant des désagréments sur la peau de bébé.

Alors quelles lessives choisir pour préserver la peau de bébé ? Quelles sont les plus efficaces ? Faut-il éviter les assouplissants ? Quelle température adopter pour laver son linge ?

 

Dr Jocelyne Joseh-Gaudry
Pédiatre diplômée à Paris Descartes, elle répond à toutes les questions récurrentes que se posent les mamans pour ne plus commettre d’impairs. Un avis expert à suivre !

Les signes qui alarment

Encore tout petit, le bébé ne peut s’exprimer. « Une réaction à la lessive se manifeste souvent par l’apparition de petits boutons secs sur la peau. Le bébé est grognon voir énervé. » précise la pédiatre.

Deux cas sont récurrents, tout d’abord un problème de peau assez classique : « Dans ce cas précis, il faut supprimer les assouplissants et les lessives qui contiennent des agents allergisants ». Enfin en cas d’irritation sévère, mieux vaut opter pour le classique savon de Marseille.

Doses et recettes maison : s’abstenir !

Les six premiers mois, la peau d’un bébé est extrêmement fine. Elle est donc hypersensible et absorbe un maximum de choses. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser une lessive adaptée à bébé durant cette période. Mieux vaut également privilégier une lessive liquide qui permet une meilleure dissolution de la lessive et limite ainsi les résidus potentiels restants sur les textiles.

Le linge de bébé doit être lavé à part à 60° pour le linge intime et les serviettes ce qui permet de neutraliser bactéries & microbes. Les vêtements peuvent être lavés à 30°.
Pour les parents à la recherche de solutions dites naturelles, il faut se méfier des recettes maison : « Les mamans ont tendance à faire des mélanges à base de vinaigre blanc, qui sont très agressifs pour la peau de l’enfant. Je recommande une lessive bébé écologique pour les 6 premiers mois. Dès que l’enfant commence à marcher ou à faire du quatre pattes, par terre, alors les parents peuvent commencer à utiliser une lessive plus classique ».

Privilégier les lessives douces pour la peau

Le Dr JOSEPH-GAUDRY conseille les lessives hypoallergéniques pour minimiser les réactions cutanées : sécheresse, rougeurs, des dartres et prurit. En revanche, cette mention n’exclut pas les cas d’allergies puisqu’elle impose seulement un test cutané sur un panel de 50 personnes minimum, n’ayant pas forcément une peau particulièrement sensible.

C’est pourquoi il est préférable de faire confiance aux labels existants : l’Ecolabel Européen limite d’une part la présence de substances allergisantes, d’autre part la label Allergènes Contrôlés mis en place par l’ARCAA (Association de Recherche Clinique en Allergologie et Asthmologie) garantit l’exclusion de toute substance actuellement répertoriée comme responsable d’allergie cutanée (26 sont officiellement reconnues par la réglementation à ce jour comme le linalool ou limonène, plus de 80 devraient l’être prochainement) et les substances sensibilisantes (dérivés d’isothiazolinone par exemple).

Quant à la mention «testée dermatologiquement» la pédiatre met en garde : « elle n’est pas suffisante car les tests sont faits sur des peaux d’adultes dont les caractéristiques ne sont pas identiques à celle d’un nouveau né. Cette mention n’exclut en aucun cas une réaction allergique. Chaque peau réagit différemment, j’ai de plus en plus de cas au sein de mon cabinet. C’est pourquoi il faut mieux se référer aux labels ».

Les assouplissants, avec modération !

« Les assouplissants ne sont pas forcément à bannir de la maison si l’enfant va bien et ne fait pas de réactions. » Il faut cependant être vigilant : bon nombre de personnes utilisent un assouplissant non pas pour rendre le linge plus souple, mais pour le parfumer. Là, encore attention dans le choix de son assouplissant : il faut privilégier les produits sans allergènes très peu parfumés comme pour le choix d’une lessive.

Vigilance aux parfums

Les parfums sont porteurs de nombreux allergènes listés de la norme CE Cosmétique. « Les nombreux produits de la maison y compris les lessives sont fabriqués à base de parfums synthétiques. C’est pourquoi on se retrouve avec des cas d’allergies. Les bébés ont particulièrement du mal avec les parfums. C’est d’ailleurs souvent la première cause d’allergie constatée ». C’est pourquoi la pédiatre conseille les produits composés d’ingrédients d’origine naturelle, mais ceux-ci peuvent quand même contenir des substances allergisantes.

Des organismes référents

Si les doutes persistent, il est préférable de se référer aux associations spécialisées comme l’ARCAA, au sein du Syndicat Français des Allergologues (SYFAL) qui mettent en place des labels à destination des consommateurs comme Allergènes Contrôlés ou encore Air Intérieur Contrôlé . Ces mentions sont présentes sur les produits disponibles en grandes surfaces.

Ce sujet vous a intéressé ? N’hésitez pas à consulter notre article sur : « comment accueillir bébé tout en douceur ? ». Plus de conseils, plus d’astuces, plus de respect sur Graine de Respect !